• "Ensemble c'est tout" d'Anna Gavalda

    Bonjour à tous, j'espère que vous êtes en bonne santé et que votre confinement se passe bien. La fin de mon année approche, je m'accorde du temps pour moi et je relâche totalement les cours jusqu'à juin. Alors je me suis remise à lire pour le plaisir, chose qui ne m'arrive pas souvent, je lis avant tout pour les études donc je suis contrainte de lire, que cela me plaise ou non. Heureusement la majorité des livres me plaisent beaucoup, mais les petites lectures légères ne font plus parties de mon quotidien. Alors j'ai retrouvé la pile de livres que j'avais acheté d'occasion dans une bouquinerie à Nîmes il y a un an. Je me suis jetée sur Anna Gavalda que je connais assez peu. Et quelle découverte ! Ma sœur m'avait conseillé ce livre, j'ai compris pourquoi : je l'ai dévoré !

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • [mai 2019] à Nice au bout de la promenade des Anglais

    Bonjour à tous ! J'espère que vous allez bien, je reviens cette semaine avec un article que je veux faire depuis longtemps. Ceux qui me suivent depuis les réseaux sociaux vous savez que je me suis mise au sport il y a deux ans, à mon entrée en classe préparatoire. J'ai envie de revenir sur ces débuts, pourquoi j'ai commencé et comment j'ai réussi à m'y mettre ? Je n'ai jamais une grande sportive, même si j'ai fait de la gymnastique rythmique, un peu de danse classique et de la danse jazz. J'ai toujours aimé la danse car ce que j'aime dans le sport c'est me défouler, me vider la tête,... C'est pour cela que je n'ai jamais aimé la musculation, je préfère le fitness en groupe avec un professeur par exemple. Les sports de compétitions ne me plaisent pas beaucoup aussi, j'ai lâché la gymnastique rythmique pour cela et je ne me plaît pas dans les sports collectifs. J'ai donc longtemps eu du mal avec le sport à l'école, et même trouver un sport qui me plaît. J'ai longtemps complètement abandonné le sport parce que je me sentais pas bien en collectivité. Pourtant aujourd'hui le sport a une place très importante dans mon bien-être.

    En arrivant en classe préparatoire j'ai été confrontée violemment au stress, et ce n'était pas dans mes habitudes parce que le lycée ne m'a jamais rendue malade, j'aimais beaucoup les cours et j'arrivais à avoir des bonnes notes en bossant normalement. Mais en arrivant dans ces études exigeantes j'ai compris que mon mode de travail du lycée était totalement inadapté et inefficace, j'ai dû revoir toute mes méthodes de travail, mais la prépa ne paye pas toujours immédiatement malgré les efforts.... Je me suis retrouvée très vite à pleurer tous les soirs à cause du stress, de la solitude, de l'inadaptation trop violente. J'ai toujours énormément pleuré, souvent une fois par semaine, c'est inévitable lorsque mon cerveau ne sait plus quoi faire il libère les émotions par des larmes. Mais à ce stade il fallait que je libère mes émotions autrement pour ne pas finir en grosse dépression. C'est alors que j'ai commencé le sport, pour me sentir mieux dans ma tête.

    Lire la suite...


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires