• Larmes, besoin de parler, pensées & réconciliation - Vlog #17

    Source : leblogdeclarad.eklablog.fr

    Hello ! Je reviens avec un petit vlog pour vous donner de mes nouvelles, ça fait quelques semaines que je n'ai rien posté, pas de panique rien de grave. Lors de mon dernier vlog je vous expliquais ma rentrée et ma dispute avec Mattéo. Pour faire un petit résumé, il est mon meilleur ami depuis 3 ans et on était particulièrement proches, et on se parlait énormément. Cet été, notre relation est devenue ambiguë et on s'est posé la question de se mettre en couple ou non car il m'avait avoué ses sentiments envers moi. De mon côté, je n'arrivais pas à analyser la nature réelle de ce que j'éprouvais pour lui et au final j'ai décidé de ne pas sortir avec lui. On s'est un peu éloigné et j'ai voulu le récupérer en le harcelant de messages ambiguës... une belle erreur totalement irréfléchie qui nous a mené à une dispute où il expliquait qu'il en avait marre de se forcer d'être bien pour moi, de tout faire pour moi. A la suite de ça, on ne s'est plus adressé la parole pendant près de 3 mois jusqu'à ces dernières vacances de la Toussaint où j'ai décidé de faire le premier pas comme vous me l'avez conseillé. Le premier pas vers une reconstruction, une explication et des bons choix. Il m'a répondu gentillement, comme si rien ne c'était passé. J'ai vite remis le sujet sur table et on s'est un peu parlé sur le présent et le futur mais pas de ce qu'il c'était passé concrètement. Hors cette partie était la plus importante, mais le sujet a été évité par nous deux. J'ai eu du mal à comprendre ses intentions et à vrai dire j'ai beaucoup hésité à continuer, tantôt il me parlait un peu dans le genre de vouloir me faire dire que j'aimerais changer d'avis alors que ce n'est pas le cas (j'y reviendrais plus tard) et à la fois il a réussit à me faire avouer que je ne savais pas choisir entre l'amitié ou l'amour. Il m'a répondu qu'il n'y avait pas à choisir puisqu'il n'est pas amoureux de moi. Je ne regrette rien de mes choix. Sans vous mentir, je ne comprends pas comment on peut essayer de résoudre les problèmes si on est pas sincères et si on ne parle pas directement du sujet sans faire comme si de rien était. La faute vient de nous deux, même si tout ce que je lui ai avoué était sincèrement pensé, j'ai l'impression que lui même ne sait pas trop où il en est, mais il veut me montrer qu'il en a rien à faire. Et sans déconner, je me pose vraiment la question : qu'attendait-il de moi ? M'aimait-il vraiment ? Est-il et a-t-il toujours été sincère ? Je n'en sais rien. Mais peu importe, maintenant j'ai plusieurs projets, et un certain recul sur beaucoup de choses. Je veux résoudre toutes mes incertitudes pour tourner la page ou non. Pour le moment, je pense qu'il est meilleur de la tourner puisque je ne sais pas si les réponses seront sincères.

    Pour vous résumer un peu ce qu'il s'est passé après, on s'est reparlé comme si rien n'était puis maintenant on ne se voit presque plus. Alors, j'ai simplement décidé que s'il vient tant mieux et s'il ne vient pas... et bien tant pis, c'est qu'il s'en fou... Après tout, je rencontrerais plein d'autres personnes et peut être un ami digne du nom ami avec qui je partagerais tout. A présent je laisse couler, et on verra bien. J'espère encore lui parler de toutes mes questions qui me trotte en tête.

    J'ai appris de moi que j'estimais trop les gens, je place beaucoup trop d'espoir en eux, et au final je suis très souvent déçue puisque j'en attends trop. J'ai appris aussi qu'il ne faut pas en dire trop, il faut savoir se taire et réfléchir avant de dire ou faire quoi que ce soit. Mon caractère impulsif est encore bien trop présent, un gros défaut. J'apprends énormément sur moi en ce moment, je me rends compte que je fais beaucoup de boulettes et que j'en dis trop, que je pense à l'avenir, que je réfléchis beaucoup trop. Je dois surtout apprendre à me taire, savoir garder des choses pour moi, ne pas me dévoiler trop vite. Parce que oui, aujourd'hui je regrette tant de choses. Des choses bêtes ou importantes, je regrette ma bêtise et j'aimerais réparer quelques erreurs. Seulement voilà : sans erreur on apprend rien. En tout cas je vois la vie ainsi. Donc après tout, il faut juste que je m'assume, moi et mes bêtises.

    Petit moment de blues ce soir. Je pleure beaucoup trop ces derniers temps et je suis de plus en plus impulsive. J'ai du mal à contrôler ma vie et me contrôler moi. Et en fait, dans tout cela, le pire est que je suis blasé de certaines personnes, quand je les vois j'ai un sentiment... je les trouve pathétiques. Je me rends compte que le monde dans lequel nous vivons est bien faux. Triste réalité, n'est-ce pas ? Vous allez me dire que je m'en rends compte que maintenant, et bien oui je le comprends réellement aujourd'hui.

    Je broie du noir ces derniers temps, je ne sais plus quoi penser mais une chose est sûre : des personnes que vous aimiez beaucoup, auquel vous vous êtes confié, qui vous ont écouté, parlé eux aussi ; et bien c'était du vent. Oui vous avez bien lu, du vent. Les beaux textes, la belle écriture, la poésie était en réalité... pas réelle au fond eux-même. C'était juste une image qu'ils dégageaient tandis que vous, vous écrivez vraiment vos pensées les plus profondes. Au final, vous vous retrouvez déçu, je suis déçue, je ressens un sentiment de vide, de pathétisme en pensant à certaines personnes. Aujourd’hui, j'ai l'impression que les amis qui vous parlent le moins, qui vous en disent le moins, que vous voyez le moins, sont ceux qui vous aiment et qui sont les personnes les plus sincères que vous connaissiez. Et autour de moi, je compte exactement deux personnes qui sont sincères. Deux. Il y en a deux autres qui ne sont pas du vent mais... je ressens un chagrin particulier en pensant à eux. J'ai une double pensée, une qui me déçoit, qui me dit qu'ils font partis de la catégorie des personnes qui sont du vent mais au fond vous savez que non, c'est faux, votre deuxième pensée, trop remplie d'espoir, vous le hurle : ces personnes vous ont aimé / aiment vraiment. Et enfin, la catégorie dont je vous parlais, les personnes qui représentent du vent. Ce que je ressens envers eux : pathétique, pourquoi, comment, pleurer et déception. Rien de plus.

    En fait, je pense que j'ai besoin de nouvel air, de nouvelles choses, de nouveaux horizons. J'ai envie de sortir de ma zone de confort, j'ai envie de rien contrôler, de vivre heureux. Sans me soucier des conséquences, prendre des risques et commencer une nouvelle Clara, celle qui a apprit, qui se connaît et qui n'attends qu'une seule chose : commencer une vie en ne reproduisant plus mes anciennes erreurs. Hors, c'est bien beau tout cela mais c'est pas possible pour le moment, à 15 ans dans ma vie routine récurrente,... Mais je sais que c'est ce que je veux, et je le ferais.

    Je compte vous faire très bientôt un article spécial Youtube que je vais faire sous forme de Tag, voilà ! Je vous parlerais de mes abonnements, mes youtubeurs préférés, etc... et plein d'autres surprises de ce style. Mais... la motivation me manque cruellement. Et je vous prépare un petit changement pour les articles Musique, je vous ferais cette annonce dans un article.

    Je suis désolée, vous l'avez remarqué, je fais des articles de moins en moins réguliers mais mon humeur varie beaucoup ces derniers temps, je suis fatiguée et je pleure souvent, je ne sais pas d'où vient ce mal-être mais je suis pas au top... mais je garde le sourire, et c'est le plus important, je garde mon sourire, ma joie, ma connerie, mon rire pour les gens que j'aime. C'est dur, vraiment dur en ce moment, mais j'ai de l'optimiste, de l'espoir, que les livres et surtout la musique m'apportent, la musique est une thérapie qui m'apaise et ça me fait un réel bien, un besoin. Depuis que Mattéo est plus là, à mes côtés, je me sens... mal. Ce contact direct, cette relation de confidence avec lui me manque, mon besoin de m'exprimer en prend un sacré coup, et c'est là que je me rends compte à quel point j'ai besoin de parler, d'être écoutée. Depuis que je n'ai plus le reflex d’appeler Mattéo ou de lui envoyer un petit sms pour obtenir un réel réconfort, une confiance en moi *bordel je pleure*, ses mots qui me touchaient au fond, il avait les mots exacts, il savait me consoler. Parler de lui au passé me rends si triste... J'ai compris la nature de mes craintes envers le changement de relation, passer de l'amitié à l'amour. J'ai analysé et grâce à Sophie j'ai compris que tout fonctionnait, tout y était, toutes les pièces du puzzle était là pour que la relation fonctionne mais il me manquait une seule chose : le contact physique. J'ai eu beaucoup de mal à ce qu'il me prenne la main, il m'enlace,... parce qu'on ne s'est jamais fais de câlin, même amical à l'époque, de gestes tendres,... on a construit notre confiance sur des conversations téléphoniques, voilà tout. Pourtant j'aime le contact physique, je suis une personne qui aime les gestes tendres,... et là j'en avais envie, on essayait petit à petit mais je ressentais un sentiment de gêne à chaque fois. Voilà la pièce du puzzle qui nous manquait. De plus, j'ai eu des doutes sur ses intentions envers moi après tout ça... plein de questions dont j'ai besoin de réponses pour avancer. Et il comptait vraiment pour moi, je m'en suis rendue compte que lorsque je l'ai perdu, même si j'ai toujours su qu'il m'était indispensable et bien maintenant je comprends ce que c'est que de vivre sans parler, sans m'exprimer. En plus, un membre de ma famille très proche de moi, a des graves problèmes de santé ce qui ne fait que des problèmes et craintes supplémentaires. Il m'arrive ces derniers temps de chercher de l'affection, de l'attention,... je me tourne vers ma maman mais les moments sont rares et très court. Je suis juste en manque affectif, d'expression, d'écoute spontanée. 

    Mais, il est parti et je vous avoue que je ne sais plus si je dois le laisser partir ou le retenir, mais ce qui est certain c'est que je dois avoir les réponses à mes questions. Heureusement, que j'ai Sophie *et hop une autre larme*, elle me lâche pas, elle est toujours là pour moi, elle m’engueule parfois, elle me prends pour une folle qui fait n'importe quoi mais elle est toujours là, elle reste malgré tout. Et je serais toujours là pour elle, même si je suis pas douée pour ça, je sais que je la lâcherais jamais ma Sophie *et ça pleure haha* et voilà où j'en suis : à pleurer ceux qui me reste, à pleurer ceux qui reste, qui sont toujours là et aussi à pleurer pour des choses inutiles, à m'angoisser pour rien du tout. Je perds tout ce que j'ai, et ceux qui me reste sont mon espoir, là où je puise mon optimisme. Je lâche pas pour autant mais c'est dur, vraiment dur de ce relever alors qu'on a l'impression que la roue s'abat sur nous. Pourquoi moi ? Qu'est-ce que j'ai fais pour mériter ça ? Des millions de questions sans réponses.

    Les cours n'arrange pas le tout, je suis dans une phase où je m'en fou complètement de ce que je vais devenir et parfois dans une phase où je pleure d'inquiétude, de craintes, d'angoisse, je pleure la société et au final je me lève, je me dis que je dois le faire, je dois bosser et c'est une clé très importante pour concrétiser tout ce que j'ai envie de faire plus tard, notamment voyager.

    La musique est un refuge quotidien et un moyen de m'exprimer différemment, l'impression d'être comprise et de lâcher prise ; les livres sont des sources d'apprentissage et de rêverie ; les après midi avec Sophie sont une évasion, une écoute et un relâchement ; mes grands parents un endroit de tranquillité ; ma chambre un endroit qui me ressemble ; mon blog un endroit où j'aime partager, où je passe mon temps quand je me sens bien ou dans des moments de réflexion écrite comme maintenant.

    C'est sur ces mots que je vais boucler mon loooooong vlog, n'hésitez pas à parler avec moi en commentaire, c'est fait pour ça. Merci pour ce que vous m'apportez, je me retrouve ici, je me cherche beaucoup aussi et mes angoisses que je ressens à vos côtés sont de la bonne angoisse, une angoisse où je ressors plus forte. Merci à vous tous et au mini nombre de personnes précieuses qui me restent, vous êtes mon souffle d'espoir, je vous aime très fort, et derrière ma connerie et mes fous rires, vous le savait, se cache cette Clara là. Vous vous reconnaîtrez.


     

    ►Commentez comme des fous, et merci de m'avoir lu jusqu'au bout, encore une fois. Vous êtes les vrais, haha ! Je vous souhaite une bonne nuit, et oui demain une nouvelle semaine de cours commence, mais Noël approche à grand pas, cette période que j'aime beaucoup, et les vacances arrivent vite, promis ! Profitez de ceux qui vous aiment vraiment, prenez soin de vous.

    Je vous embrasse et très très très bientôt dans un nouvel article ♥

    Clara D.

     

    « "After " de Anna Todd - LivresMuffins - Recette »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 9 Novembre 2015 à 18:36

    Saluuuuut !!! Tu nous a dit de commenter comme des fous eh bien c'est ce que je vais faire ! A vrai dire, j'adore connaître les relations de gens, et tout ça en plus t'écris bien ! Ça m'a touché ce que tu viens de dire ( écrire) et je te comprends énormément parce que moi aussi j'ai connu cette histoire et cela m'a fait le même effet, j'en ai même pleuré ! Du coup, je vais essayer de te remonter le moral donc FIIIIIRSTTT COMMENTTTT ! xD Je suis un peu folle ces derniers temps à force de me coucher tard ! Donc, cela fait un bon moment que je ne suis pas allée sur ekla, et honnêtement je n'ai pas regardé les autres blogs, et là je me suis souvenue de ton merveilleux blog accueillant, du coup voilà  je suis tombé sur ce vlog merveilleusement écrit et triste, hélas... Donc, tu as réellement bien fait de laisser couler surtout que si tu ne voulais pas te mettre avec lui, tu avais le choix, ne te sens pas obliger de faire les choses telles qu'elles sont, il faut toujours réfléchir. Je sais que tu regrettes énormément mais il faut savoir assumer et se ressaisir ! Donc, j'imagine que tu dois te sentir culpabiliser mais tu fais ce que tu veux donc voilà ! Je suis du même avis que toi, je me refuge souvent ou pas forcement réfugie mais en écoutant de la musique, je me sens beaucoup mieux surtout du Adèle *0* !

    Donc, voilà bon courage, je sais que tu peux te ressaisir !

    Llorw <3

      • Lundi 9 Novembre 2015 à 22:26

        Hey !! Merci merci beaucoup pour ton commentaire adorable haha, ta bonne humeur fais du bien et fais sourire ! Merci, je suis touchée que mon blog et mes articles te plaisent tant, et tes compliments me vont droit au coeur, merci. Ces histoires d'amitié qui deviennent des histoires d'amour sont fréquentes, c'est la deuxième fois que ça m'arrive mais cette fois-ci est beaucoup plus dure car les rôles s'inversent... Comme tu le dis, je culpabilise de l'avoir fais souffrir, de ne pas avoir essayé, peut être que ça aurait été beau, réconfortant,... et d'autre part je ne regrette pas vu ces réactions maintenant. On se croise de temps en temps, de près près et aucune réaction. Depuis que je n'ai plus rien envoyé, et bien plu rien de sa part. Je ne veux pas que ça aille dans un seul sens, je ne veux pas craquer même si je meurt d'envie de lui demander de répondre à toutes mes questions qui me bouffent.

        Tu m'as boosté, alors merci encore !! Moi aussi je suis un grosse couche-tard en ce moment.. car une catastrophe mais contrairemnt à toi je suis pas folle mais je dis et fais n'importe quoi, je suis FATIGUEE genre un zombie, de mauvaise humeur, et je pleure pour RIEN, crevée xD bref l'horreur haha !! La musique est ma thérapie, je suis en période à fond, tout le temps, tout le temps,... j'en ai beaucoup besoin et moi aussi j'adore Adèle, surtout sa nouvelle chanson "Hello" à laquelle je me reconnais ;)

        Je t'embrasse, passe une bonne soirée, merci encore de ton commentaire, c'est adorable ! Reviens quand tu veux, bisous :)

    2
    Samedi 14 Novembre 2015 à 18:03

    Coucou. :)

    Crois-moi, tes larmes, même écrites, étaient communicatives. J'ai, bien sûr, eu la bonne idée de mettre en route la playlist que j'utilise pour écrire, donc celle des musiques dites calmes et il fallait que la plus triste de toutes arrive quand j'ai vu ton vlog. Oui, je suis sensible et je l'avoue. Je suis quand même désolée de répondre un peu tard mais je n'ai pas vu cet article la semaine dernière, surtout que j'ai quelques petites choses à régler de mon côté.

    Le principal, c'est que tu l'aies fait. Tu lui as parlé. Je savais pertinemment qu'il ne viendrait pas lui et maintenant tu sais que ça ne sert à rien de l'attendre. Il ne veut pas te voir, laisse-le, et ne va pas le voir non plus. Comme tu dis, il y a des liens que l'on pense voir et qui n'existent pas en réalité. Si tu pleures, ce n'est pas pour lui mais pour vos souvenirs. Tu es nostalgique, c'est tout. Un coup de blues constant qui va faire des allers-retours. Surtout, une chose : si tu veux pleurer, pleure. Il ne faut pas se retenir, il faut tout évacuer. Tu te sentiras mieux après. Et puis si c'est le soir, ça t'aidera à t'endormir. :) C'est scientifiquement prouvé !

    En tout cas, j'espère que ça va mieux maintenant. Courage et pleins de bisous baveux d'escargot. <3

      • Mercredi 18 Novembre 2015 à 22:21

        Coucou, désolée de la réponse tardive :)

        Je suis touchée d'apprendre que mon article t'ai autant plu, merci beaucoup. Il est vrai que mes vlogs sont pas toujours de bonne humeur, surtout les longs articles comme celui-ci mais c'est pas pour autant que je suis toujours déprimée ;) Mais je traverse une période difficile en ce moment,... très difficile car je vis des événements pas drôle du tout et tout ce qui l'entoure. Et je suis seule, je n'ai plus personne à qui parler très librement, j'ai un gros problème : j'ai tendance à rire des choses dramatiques parfois, genre à raconter mes problèmes aux autres en riant alors que au fond et bien... ça me dévaste. Je suis ainsi, je positive et j'ai du mal à mettre "à nu" devant les gens, à exprimer les choses sans sourire bêtement. Avec Mattéo je n'avais pas ça.

        Mon grand père a un cancer, je traverse une période compliqué entourée de ma famille qui est centrée dessus, en fait mes grands parents et nous vivons dans la même maison sauf qu'elle est divisée en deux, chacun sa partie, son portail,... donc on est très proche d'eux et je le vois tous les jours en faisant quelques pas puisque tout est relié. Mon papy est très malade, c'est guérissable mais on doit s'accrocher, se souder. Ça ce complique mais ça progresse aussi. J'ai du mal à gérer tout, mon papy, le moral, ma famille, les journées à la maison, mon petit frère, les cours, mes problèmes personnels, mes seuls amis qui me restent,... dur dur et je pense que j'ai besoin d'un but précis, une personne qui pourrait m'aider à surmonter tout ça. Pour le moment, j'ai encore du mal à digérer ma relation avec Mattéo, je dois passer à autre chose car comme il me le disait si souvent "ne t'accroche pas au passé, ça paralyse le présent et soit heureuse c'est bon pour la santé"...

        Il va me manquer, ça me fait mal, très mal mais je dois m'en servir comme une force, une leçon pour aller de l'avant. A présent, j'ai pris du recul et j'essaie de comprendre qui il était vraiment depuis tout ce temps, que voulait-il de moi, et surtout observer ces réactions d'aujourd'hui : se rapproche t-il d'une fille ? etc. Histoire de cerner si l'amour qui me portait était si grand, si sincère. Je pense que l'amour ne dure mais mais il est fait pour être vécu. Le truc c'est que je ne l'ai pas vécu avec lui, mais je ne regrette pas car lorsque je vois les réactions je me dis que ça n'aurait pas duré car quelque part je ne sais pas si j'aurais été prête à laisser tomber toute l'amitié par de l'amour comme je le dis dans le vlog : donc est-ce que ça aurait été sincère ? Je ne pense pas.

        Maintenant je commence à cerner tout le problème et j'éclaircie mes idées. Je vais vers les autres dans ma classe, je veux les connaître davantage, peut être que l'on peut créer quelque chose de nouveau, une nouvelle énergie, ambition me ferait du bien. EN tout cas, ceux qui appartiennent à mon passé, je laisse aller, s'ils reviennent, s'accroche, me montrent réellement qu'il me veulent auprès d'eux,... oui sinon je ne vais pas chercher, c'est de l'énergie et du temps pour pas grand chose.

        Voilà pour ce qui est de mes nouvelles, mise à part cela j'écoute beaucouuuuuuuup de musique. Ca m'apaise, me défoule,... j'adore.

        Bonne soirée à toi et à tous ! Gros bisous bisous je reviens dès que possible car la forme !!

      • Jeudi 19 Novembre 2015 à 18:07

        Dans le genre tardif, mon commentaire était pas mal non plus !

        On fait tous des erreurs. Il faut juste savoir se relever pour continuer sa route, et ne pas faire marche arrière. Forcément quand on tombe, ça fait mal. Le béton peut être parfois très méchant avec nos genoux. A toi de trouver les bons pansements. :)

      • Jeudi 19 Novembre 2015 à 22:32

        Bien dit ! Je te remercie encore une fois pour ton soutien et ta gentillesse :) Bonne nuit !



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :