• La pilule : mode d'emploi

    Source : We Heart It

    Hello ! Mon Dieu.... je n'ai rien publié depuis octobre, honte à moi ! Je n'ai pas vu le temps passer entre les cours, mon chéri, Netflix, hum hum. Disons que je n'ai pas pris le temps de passer par ici, et pourtant ce ne sont pas les idées qui manquent ! Mais je reviens enfin avec un article tant tant tant attendu : un article sur la pilule. Au lycée je suis la copine où l'on vient demander des conseils sur tout ce qui concerne la sexualité et particulièrement sur la contraception. Je m'intéresse énormément à ce sujet, j'ai appris beaucoup de choses et j'aime partager mes petites connaissances à ce sujet. Je vais vous partager un article sur des sites, chaînes youtube très enrichissantes sur ce grand domaine qui est la sexualité. Je suis pour l'idée d'enlever les peurs, le tabou et les préjugés qui tournent autour de la sexualité. On ne devrait pas avoir de honte à en parler. Je vais commencer par discuter autour de la contraception, et aujourd'hui ce sera la pilule.

     

    La pilule qu'est-ce que c'est ?

    U+219D.svg La pilule est un contraceptif oral hormonal féminin. C'est un médicament qui se présente sous la forme de petit cachet destiné à être avalé. Elle est délivrée sous ordonnance médicale, ainsi il existe des contre-indications d'où la nécessité de se faire suivre régulièrement.

    U+219D.svg La pilule peut agir de différentes façon : elle peut elle peut bloquer l'ovulation et/ou modifier la consistance de la glaire cervicale (sécrétée par le col de l'utérus, elle s'épaissit et empêche le passage des spermatozoïdes). La pilule est très efficace si elle est prise régulièrement à heure fixe, un seul oubli même petit peut entraîner un échec de la contraception.

    U+219D.svg L'effet contraceptif agis grâce à une hormone : la progestérone. Elle peut être combinée à une seconde hormone appelée œstrogène.
    La progestérone est sécrétée par le corps jaune et les ovaires lors d'une grossesse, elle bloque l'ovulation et épaissie la glaire cervicale.
    L’œstrogène est sécrétée chez les hommes et surtout chez les femmes. Chez les femmes elle favorise le développement des caractères sexuels secondaires (les seins par exemple) mais surtout elle permet de contrôler les règles.

    U+219D.svg Comme tout médicament, la pilule comporte des effets secondaires parfois indésirables. Ils sont mentionnés dans la notice de chaque pilule par ordre de fréquence. Je vous conseille de vous y reporter pour noter un quelconque changement pendant la prise de votre pilule. Généralement on conseille d'essayer une pilule minimum 3 mois pour savoir si elle nous convient ou pas.

    U+219D.svg Ainsi il existe deux types de pilules : les pilules combinées ou oestroprogestatives et les pilules progestatives.

     

    La pilule combinée ou oestroprogestative

    U+219D.svg La pilule combinée est la plus couramment utilisée. Elle associe l’œstrogène et la progestérone. L’œstrogène a pour but de contrôler les règles et réduire des effets secondaires de la progestérone. Elle contient 21 comprimés actifs + 7 comprimés placebos (non actifs) de pause pour déclencher "les règles". Elle peut être présentée aussi sous 24 comprimés actifs + 4 comprimés placebos.

    U+219D.svg Ce qu'il savoir des règles sous pilule : ce ne sont pas des vraies règles mais "des saignements de privation" présents pour ne pas perturber les femmes habituées à avoir leurs règles. Ainsi elles sont rassurées sur le fait qu'elles peuvent savoir si elles sont enceinte ou non. Cependant, ces fausses règles sont artificielles donc vous pouvez être enceinte et les avoir, ou ne pas être enceinte et ne pas les avoir, ou ne pas être enceinte et savoir des saignements au cours de la plaquette, ou les avoir plus courtes, ou moins abondantes, moins douloureuses, etc. Les hormones modifient totalement votre cycle. Tout peut changer d'une pilule à l'autre ;)

    U+219D.svg Il existe des contre-indications aux pilules combinées, et plus particulièrement à l’œstrogène.
    La pilule combinée est très déconseillée aux fumeuses pour ces risques d'accidents vasculaires (thrombose, phlébite, accident cardio-vasculaire, embolie pulmonaire, etc). Elle nécessite une prudence pour le risque d'augmentation des lipides dans le sang. Il faut vérifier la poitrine également d'une quelconque boule ou grosseur suspecte. D'où l'importance de faire des prises de sangs et contrôles régulièrement.Je ne veux pas vous faire peur mais on n'en parle pas assez pourtant ce sont des risques présentés dans la notice de toutes les pilules (même progestatives !) . Les contrôles réguliers permettent d'éviter les mauvaises surprises.

    U+219D.svg Il existe 4 générations de pilules combinées (donc ne concerne pas les progestatives !)

    1ère génération :

    Pilules des années 1960, elles ne sont presque plus commercialisées en raison de leurs nombreux effets secondaires dus à une dose élevée d’œstrogènes par exemple nausées, migraines, gonflement des seins, prise de poids, thromboses veineuses etc.

    2ème génération :

    Elles utilisent deux hormones progestatives : norgestrel ou lévonorgestrel qui ont pour but de réduire certains effets secondaires des pilules de première génération. Cependant, le risque de thrombose veineuse est toujours présent même s'il est faible.

    3ème génération :

    Elles utilisent des nouvelles hormones progestatives de synthèse : le désogestrel, le gestodène ou le norgestimate. Elles ont pour but d'éliminer certains effets secondaires des générations précédentes comme l'acné, les douleurs mammaires, les nausées, etc. Cependant le risque d'accident thrombo-embolique est plus élevé.

    4ème génération :

    Elles utilisent une nouvelle hormone progestative appelée drospirénone. Elle réduit encore les effets secondaires des pilules précédentes mais augmente encore un peu les risques d'accidents vasculaires. Attention, elles ne sont pas remboursées !

    U+219D.svg Il est ainsi important de comprendre que chaque individu est différent et que choisir sa pilule est quelque chose de très personnel. D'une personne à une autre tout peut changer. 

    Source : leblogdeclarad.eklablog.fr Exemple de pilule combinée : YAZ, pilule de 4ème génération, elle contient 24 comprimés + 4 placebos.

     

    La pilule progestative

    U+219D.svg La pilule progestative comme son nom d'indique ne présente que une hormone, l'hormone à l'effet contraceptif : la progestérone. Elle est utilisée particulièrement quand on ne supporte pas l’œstrogène, qu'on a trop d'effets secondaire, des antécédents, qu'on fume, etc. A la différence de la combinée, elle ne contient pas d’œstrogène donc elle ne permet pas un contrôle des règles. Ainsi elles peuvent disparaître, être irrégulières, ou avoir du spottings de temps en temps ou au contraire avoir des règles interminables, douloureuses, fatigantes. Elle peut être très bien tolérée ou au contraire être très inconfortable. Elles doivent être prises en continue donc aucun comprimé placebos et aucune pause.

    U+219D.svg Il existe deux type de progestative :

    - Celles qui contiennent du désogestrel : elles bloquent l'ovulation et modifient la glaire cervicale, généralement les femmes n'ont plus ou peu de règles. Elles tolèrent 12 heures de retard si oubli de la pilule.

    - Celles qui contiennent du lévonorgestrel : elles ne bloquent pas toujours l'ovulation mais elles modifient la glaire cervicale, les règles sont davantage présentes car elles sont microprogestative, autrement dit "minidosée" mais tout autant efficace si prises avec sérieux. En effet, elles tolèrent que 3 heures de retard. 

    U+219D.svg Elles sont déconseillées aux personnes sujettes à l'acné.

    Source : leblogdeclarad.eklablog.fr Exemple de pilule progestative : Optimizette (générique de Cérazette)

     

    La pilule du lendemain ou contraception d'urgence !

    U+219D.svg Elle a mauvaise réputation alors qu'elle ne devrait pas ! Beaucoup de préjugés tournent autour, clarifions les choses !
    - Elle ne rend pas stérile
    - Elle n'est pas dangereuse, mortelle, ou je ne sais quoi

    Mais ce n'est pas un bonbon ! La pilule du lendemain se prend en une prise, elle est un concentré de progestérone pour bloquer ou retarder l'ovulation ou/et modifier la muqueuse utérine pour empêcher l'ovule de se nicher... en bref elle fait tout pour éviter une grossesse non désirée !

    U+219D.svg Elle ne doit dans aucun cas être une contraception régulière mais c'est un moyen de contraception occasionnel, une sorte de "joker" quand on a eu un rapport sexuel à risque : préservatif mal placé ou déchiré, oubli d'une ou plusieurs pilules, un rapport sexuel sans contraception.... C'est un rattrapage mais il ne faut pas en avoir peur, c'est un moyen de contraception avant tout. 

    U+219D.svg Penser à la pilule du lendemain, c’est responsable, efficace et accessible. Il est important de savoir que c'est un reflex à avoir quand il y a un risque. Cependant, elle n'évite pas des maladies sexuellement transmissibles donc faites aussi des tests !

    U+219D.svg Plus elle est prise rapidement, plus les chances d'éviter une grossesse sont multipliées. Il existe deux types de pilules du lendemain : La Norlevo ou Postinor peuvent être utilisées dans les 72h après le rapport à risque ; et la EllaOne qui peut être utilisée dans les 5 jours après le rapport à risque. Elles sont très efficaces dans les premières 24 heures, environ 95%.

    U+219D.svg Il peut y avoir des effets secondaires comme des petits saignements, des maux de têtes, de ventre, des nausées mais ils disparaissent rapidement.

    U+219D.svg Pour ce qui est du prix : entre 8 et 25€ mais gratuite pour les mineures, et à moins de 1€ pour les moins de 21 ans !

    Source : leblogdeclarad.eklablog.fr Exemple de la pilule du lendemain EllaOne, qui peut être prise 5 jours après le rapport à risque.

     

    Mes petits conseils

    U+219D.svg Avant de vous faire prescrire une pilule, notez une liste de différentes remarques que vous direz à votre gynécologue :

    - Vos antécédents d'accidents vasculaire et de cancers du sein mais aussi si vous avez des lipides dans le sang (cholestérol, triglycérides)

    - Des remarques plus banales comme l'abondance, la durée, la douleur de vos règles, si vous avez de l'acné, si vous prenez du poids facilement, si vous avez de la rétention d'eau, si vous êtes sujette aux sécheresses vaginales, si vous portez des lentilles de contact (oui certaines pilules assèchent un peu les yeux), si vous avez une libido très cyclique (bloquer l'ovulation peut entraîner une baisse de la libido), etc.

    U+219D.svg Faites une prise de sang après 3 mois de prise de la pilule

    U+219D.svg Faites une petite carte ou mémo que vous appellerait "SOS oubli de pilule". Munissez-vous de votre notice, lisez attentivement les instructions en cas d'oubli de pilule et reportez les sous forme de schémas, notes simplifiées, etc sur votre petit mémo. Comme ça si un jour vous oubliez votre plaquette, vous n'êtes pas chez vous et on est dimanche : vous aurez votre guide !

    U+219D.svg Ayez toujours dans votre sac une pilule du lendemain, en plus si vous êtes mineure elle est gratuite et accessible partout (infirmerie, hôpitaux, pharmacie, planning familiaux,...) donc ne vous en privez pas vous serez contente si vous en avez besoin un dimanche matin :)

    U+219D.svg Installez une alarme sur votre téléphone pour ne pas oublier de prendre votre pilule, et à heure la plus fixe possible !


    ► N'hésitez pas à partager vos expériences, vos questions et réflexions sur le sujet ! J'espère que je vous ai aidé, je posterais d'autres articles sur les moyens de contraception possibles et je répondrais à toute vos questions.

     

    Je vous embrasse et à bientôt dans un nouvel article ♥
    Clara D

     

    « Terminale, distance et bientôt vacancesSunshine Blogger Awards - Tag »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 28 Février à 14:35

    Coucou ! C'est vrai que ça fait un moment que tu n'avais pas posté mais si tout se passe bien dans ta vie perso c'est le principal :) Sinon, j'ai trouvé ton article très intéressant, je pense qu'il peut en aider plus d'une ! Pour ma part, je n'ai pas encore besoin de contraceptif mais je pense me diriger davantage vers un moyen de contraception non hormonal (le stérilet en cuivre notamment) à cause de certains effets.

      • Dimanche 11 Mars à 17:36

        Coucou ! Et oui j'ai de moins en moins le temps de poster malheureusement mais je continue de temps à autre ;) Merci beaucoup, c'est le but même de cet article ! Tu as bien raison la pilule peut être pratique au début mais je ne me vois pas la garder toute ma vie à cause de tous ses effets secondaires... je pense me rediriger aussi vers une méthode non hormonale telle que le stérilet au cuivre, je vais en discuter avec mon gynécologue.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :